Développer ses capacités grâce à la conscience émotionnelle.

L’une des choses qui m’anime particulièrement lorsque j’accompagne mes clients, c’est de comprendre comment ils fonctionnent, mais surtout de leur transmettre les clés pour apprendre à mieux se connaitre.

  • Certains d’entre vous se demandent peut-être à quoi ça sert cet apprentissage ?

Les raisons d’apprendre à mieux se connaitre.

Lorsqu’une personne a une meilleure conscience de soi, elle sait quels sont ses atouts, ses forces sur le plan professionnel. Mais elle découvre aussi ce qui lui manque, ce qu’elle pourrait améliorer (que ce soit en terme de savoir-faire ou de savoir-être).

  • Prendre conscience de ce qui nous limite, est en soit, un premier pas important, pas toujours simple à réaliser. Il peut être difficile de regarder en face un aspect de notre personnalité que nous ne voulions pas voir.
  • Lorsque vous avez le courage d’apprendre à mieux vous connaitre, vous pouvez ainsi découvrir, en quoi certains comportements peuvent nuire à votre travail, à vos relations.

Et c’est seulement après cette prise de conscience, que vous pouvez passer à l’étape suivante : apprendre à modifier vos comportements, à acquérir de nouvelles aptitudes. En apprenant, vous pouvez changer votre façon d’être. Par exemple, une personne qui manque de confiance en soi peut travailler sur ce point, et ainsi prendre une certaine assurance dans les rapports humains, être plus à l’aise pour défendre son point de vue, et prendre des décisions malgré les incertitudes ou la pression.

Et pour faire cet apprentissage, il est nécessaire de développer une conscience émotionnelle.

En quoi est-ce que cela consiste ?

C’est être capable de reconnaitre ses émotions et leurs effets, sur nous mais aussi sur les autres. Et cette prise de conscience de nos émotions n’est pas aisée. Souvent, les gens n’ont pas appris à identifier leurs émotions : leur éducation, leur environnement social ou professionnel ont orienté leur conscience plutôt sur ce qu’ils savent faire, les compétences, les capacités intellectuelles, etc. Mais la conscience émotionnelle n’est pas souvent encouragée.

Et pourtant, nos émotions conditionnent nos actions et nos comportements. C’est pour cela qu’une personne qui a développé une bonne conscience émotionnelle sait non seulement reconnaitre les émotions qu’elle éprouve, et leurs origines, mais aussi, celles des autres. Elle est ainsi plus même de comprendre les liens entre ses sentiments et ce qu’elle fait ou dit.

Cette compétence joue un rôle important dans la plupart des métiers, notamment ceux dans lesquels le rapport à l’autre est central. 

Dans les accompagnements que je fais avec des managers, des commerciaux ou des chargé de relation clients, j’attache une attention toute particulière à travailler cette prise de conscience émotionnelle. C’est une des clés pour progresser et faire évoluer sa pratique professionnelle. Les meilleurs professionnels sont souvent ceux qui acceptent la critique : en ayant conscience de soi, ils peuvent s’améliorer sans cesse. 

Si vous souhaitez aller plus loin sur ce sujet, je vous conseille le livre de Daniel Goleman « L’intelligence émotionnelle ». Et bien sûr, si vous envisagez de vous faire accompagner, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. Lors d’un premier entretien téléphonique, nous pourrons échanger sur la façon de travailler ensemble.

Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *