Les différents états d’esprits et leurs incidences.

Avez-vous déjà rencontré certaines personnes dans votre entourage, qui sont toujours positives et réagissent de manière constructive, quoi qu’il arrive ? Des personnes qui, face à une difficulté ou un échec, se disent : c’est génial, je vais apprendre pour m’améliorer.

Je suis fascinée par un tel état d’esprit, une telle capacité à rebondir face aux épreuves de la vie. Et plus j’expérimente cette vision des choses, et plus j’apprends à apprendre.

Deux états d'esprit

Carol Dweck, professeur de psychologie à Stanford, a mené des études sur la motivation, et la façon dont les gens réagissent face à l’échec.

Elle a ainsi mis en évidence 2 états d’esprit :

  • Un état d’esprit fixe : les personnes qui ont cet état d’esprit, ont une croyance forte que les qualités d’une personne, ses capacités (oserais-je dire « l’intelligence ») sont figées, gravées dans le marbre. Ce qui entraine un besoin incessant de faire ses preuves. Il s’en suit une peur d’échouer, un refus de prendre des risques hors de sa zone d’expertise.
  • Un état d’esprit de développement : pour ces personnes, la croyance réside dans le fait que leurs qualités fondamentales peuvent être cultivées par leurs efforts, tout au long de leur vie. La prise de risque est donc quelque chose de naturel, et moteur.

Les incidences sur nos actions

Les croyances de ces deux états d’esprit, entrainent des comportements et des décisions très différents dans des situations similaires. Lorsqu’une personne pense que ses qualités de base peuvent être développées, les échecs peuvent l’impacter et lui faire mal, mais elle a pleinement conscience que ces échecs ne la définissent pas.

Les personnes avec un état d’esprit de développement sont ouvertes à travailler dans des domaines qu’elles ne maitrisent pas ou à s’investir sur des projets nouveaux ou complexes.

Les personnes avec un état d’esprit fixe préfèrent oeuvrer sur les sujets qu’elles maitrisent, elles évitent de se mettre en situation d’échec. Elles craignent de ne pas réussir leurs missions et que leurs capacités soient remises en question.

Peut-on développer son état d'esprit de développement ?

Il est bien sûr possible de modifier son état d’esprit et de passer d’un état d’esprit fixe à un état d’esprit de développement. Mon expérience en tant que coach m’a confirmée qu’en envisageant un problème sous différents angles, on peut le voir comme un échec, ou comme une façon de grandir, d’avancer, d’apprendre. Et nous rencontrons un certain nombre de difficultés tout au long de notre vie…. Ce travail sur soi demande d’être accompagné pour porter un regard neuf sur sa manière d’évoluer. Cet état d’esprit de développement révèle un véritable intérêt dans sa vie professionnelle, mais aussi dans son quotidien.

Mon éducation et mon parcours m’ont apporté la notion de l’effort : si je veux parvenir à mes objectifs, je dois travailler dur pour y parvenir. Cela m’a souvent conduit à sortir de ma zone de confort et à apprendre des sujets nouveaux.

Alors à la prochaine situation problématique pour vous, je vous invite à vous poser les questions suivantes :

  • En quoi est-ce un problème pour moi ?
  • Si je ne réussis pas, qu’est-ce que je ressens ?
  • Est-ce que j’ai l’impression que je ne réussirai jamais ?

Vous pourriez bien aborder les situations complexes avec une nouvelle énergie.

Bonne journée.

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On Key

Related Posts

Les différents états d’esprits et leurs incidences.

Avez-vous déjà rencontré certaines personnes dans votre entourage, qui sont toujours positives et réagissent de manière constructive, quoi qu’il arrive ? Des personnes qui, face à une difficulté ou un échec, se disent : c’est génial, je vais apprendre pour m’améliorer. Je suis fascinée par un tel état d’esprit, une telle capacité à rebondir face

L’intelligence émotionnelle au service de la réussite

La notion d’intelligence analytique, mesurée par le QI, laisse progressivement une place plus grande à une autre forme d’intelligence, l’intelligence émotionnelle, mesurée par le QE.  Des études ont montré que la réussite dans la vie, ne dépend du QI que pour 20%. Bien que le sujet de l’intelligence émotionnelle soit aujourd’hui très répandu, il est

L’automne et nos ressentis : comment garder une humeur au beau fixe.

L’arrivée de l’automne influe sur notre humeur (baisse de la luminosité, conditions climatiques…). Les jours diminuent et nous produisons plus de mélatonine (cette hormone régule les cycles du sommeil), et moins de sérotonine (hormone déclenchée par l’exposition à la lumière). Ces conditions biologiques sont propices à la baisse de moral. J’entends souvent autour de moi,

Découvrir le métier de coach

Dans ce premier article, je souhaitais partager mon expérience du coaching car j’éprouve un très grand plaisir à exercer ce métier. Actuellement, je termine un livre sur les typologies de personnalité et ce genre de sujets me passionne : comprendre le fonctionnement de l’individu, la façon dont il perçoit le monde, ce qui le motive

Retour haut de page

Votre Modèle de Plan de Développement du Leadership offert

Incontournable pour évoluer !