Kaizen ou la méthode d’amélioration continue.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la méthode Kaizen qui se décline dans différents domaines : le management, la production, l’entrepreneuriat etc.

J’ai découvert la voie du Kaizen il y a plusieurs mois, et je trouve l’état d’esprit très intéressant à bien des niveaux.

De quoi s’agit-il ?

Commençons d’abord par une petite définition. Il s’agit d’un terme japonais, qui signifie changement (Kai) et meilleur (Zen). Ce mot désigne la notion d’amélioration continue. Le Kaizen est un processus permettant d’analyser une situation et de mettre en place des actions concrètes pour l’améliorer constamment.

Ce terme englobe un état d’esprit pour faire de son mieux, et accepter de progresser par petits pas.

Quels sont les bénéfices de l’état d’esprit Kaizen ?

Je trouve cette voie très intéressante dans le développement personnel. Plus globalement, le Kaizen apporte des pistes de réflexion et des comportements dans la conduite de vos projets.

Un remède au perfectionnisme excessif : en adoptant la voie du Kaizen, vous acceptez l’idée que  vous pouvez améliorer les choses, sans rechercher la perfection à tous prix. Cette forme d’indulgence envers vous même permet un certain lâcher-prise. Vous avez le droit à l’erreur, ce n’est pas grave, car votre projet s’améliore au fur et à mesure de son avancement.

Une attitude face à l’échec : l’état d’esprit Kaizen permet d’être plus souple et d’accepter qu’il y ait d’autres alternatives, qu’une erreur n’est pas un échec mais une façon d’apprendre et de s’améliorer. J’y vois un lien avec un autre sujet cher à mon travail d’accompagnement : l’état d’esprit de développement (growth mindset) : apprendre tout au long de sa vie et accepter l’échec comme une occasion de faire mieux et d’évoluer.

Une meilleure gestion de son énergie : cette stratégie permet d’installer un changement durablement. En acceptant d’avancer par petits pas, l’énergie que vous dépensez dans votre projet reste positive et optimisée. Afin de ne pas vous sentir découragé pas l’ampleur de la tâche, vous envisagez votre projet en plusieurs étapes.

Une approche réaliste du projet : cela évite aussi de fixer la barre trop haute et peut-être de perdre de vue l’objectif prioritaire. Ou encore de se sentir stressé par une exigence disproportionnée. Grâce à la voie du Kaizen, vous entretenez une bonne estime de vous- même. Cette attitude ouvre ainsi l’esprit et permet de rester plus créatif.

Je mets en pratique la voie du Kaizen pour moi-même dans le projets que j’entreprends depuis plusieurs mois, et j’ai pu constater les effets positifs sur mon organisation, et ma capacité à gérer les difficultés.

De même, dans les accompagnements que je fais avec mes clients, que ce soit dans les formations que je dispense, ou dans les coachings, je reste attentive à transmettre cet état d’esprit. Le chemin que vous parcourez, et la façon dont vous le parcourez, sont tout aussi riches d’enseignements que le résultat ou la destination.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *